Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Alors, comme ça, on va recommencer ? # Après le confinement

Alors, comme ça, on va recommencer ?
 
Recommencer à s’entasser dans des transports en commun dont les rames ne seront pas plus nombreuses.
 
Recommencer à prendre nos voitures et faire remonter le taux de pollution qui avait merveilleusement baissé.
 
Recommencer à laisser nos enfants à la garde d’inconnus dix heures d’affilé pour les retrouver le soir alors que nous sommes fatigués de notre journée de travail et que nous nous agaçons d’un rien.
 
Recommencer à contribuer à un système que beaucoup d’entre nous exècre.
 
Recommencer à payer des impôts dont on se demandera où ils passent lorsque nous devrons affronter une nouvelle "pandémie" et que les hôpitaux ne seront pas plus en état de la gérer qu’ils ne l’ont été ces dernières semaines.
 
Recommencer à les regarder, nos gouvernants, nous dire que nous refusons le changement, que c’est la crise encore et toujours la crise, l’une chassant l’autre et que la crise nécessite que nous fassions des sacrifices, et que nous abandonnions nos privilèges car nous en avons trop.
 
Recommencer à les entendre nous expliquer que le changement consiste à maintenir en bas ceux qui y sont déjà et à tirer vers le bas ceux qui sont au milieu, jamais à hisser tout le monde vers le haut.
 
Recommencer à être gouvernés par des gens qui cumulent des charges, des conflits d’intérêt, qui souffrent de troubles de la mémoire sélectifs ou de phobies inédites.
 
Recommencer à les écouter nous culpabiliser au sujet de la dette comme ils savent si bien le faire. Cette fameuse dette qui était déjà là, avant la crise, et qui a enflé désormais et qui sera toujours là, de toute façon.
 
Recommencer à accepter que la médecine ne soit pas préventive mais une usine à faire de l’argent.
 
Recommencer à jouer le jeu pour payer le loyer, les factures, consommer, consommer et consommer.
 
Recommencer comme l’écureuil qui tourne dans la roue, recommencer pour nos enfants, pour les nourrir, les voir grandir et pour en faire quoi, de nos enfants ? Que sont-ils censés devenir nos enfants, au fait ? Fichés, tracés, vaccinés, obéissants et passifs ?
 
Recommencer à croire que ce monde est sérieux alors qu’il n’est qu’une gigantesque fumisterie, inventée de toutes pièces, aussi peu solide qu’un château de cartes, fait de mensonges éhontés, de mépris de classe, d’asservissement, de servage et d’esclavage, des pratiques qui durent et perdurent.
 
Recommencer ou arrêter de jouer le jeu ? Réclamer un temps mort. Tout remettre à plat et soulever la nappe pour voir toutes les tricheries, tous les mensonges.
 
L’argent n’est pas le problème, c’est la façon dont il est géré et réparti, le problème.
 
La dette n’existe pas.
 
Nous avons fabriqué le monde dans lequel nous vivons.
 
Nous avons du pouvoir.
 
Nous avons tous du pouvoir.
 
Nous pouvons changer le monde.
 
Nous pouvons inverser la donne.
 
Recommencer ? Je ne crois pas que nous allons recommencer. Nous voyons trop bien les failles du système et nous ne sommes plus dupes.
 
Ce qui est drôle dans cette crise, c’est que l’on constate que les gouvernants des pays riches ont le même mépris de leur population que celui qu’ils ont pour celles des pays pauvres, ils brandissent les mêmes arguments pour les maintenir sous leur coupe, ceux de la dette, indéfinie, tellement énorme qu’elle ne sera jamais remboursée, injustifiée puisque les pays pauvres ont déjà payé de leurs hommes, de leur sang, de leurs matières première, de leur souveraineté.
 
Et nous ? De cet argent « magique », qu’en avons-nous fait ? Nous avons payé nos loyers et nos factures, nous avons acheté de la nourriture et des biens essentiels - évidemment, Amazon a permis à beaucoup de continuer à se procurer des biens non essentiels - avec cet argent donné, nous avons principalement consommé et nous avons contribué à ce que certains secteurs de l’économie perdurent et prospèrent mais de cela, on ne parle jamais. Et on ne leur demande rien à ceux que la crise a enrichi.
 
 
 

Sandra Ganneval, écrivaine indépendante

     Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité

     Abonnez-vous à 

     ma chaîne YouTube

     Abonnez-vous à

    ma page Facebook

    Suivez-moi sur

    Twitter

 

 

 

 

 

 

 


10/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres