Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Autoédition : devenir pro ?

458px-Do_it_yourself_Dali.jpg https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Do_it_yourself_Dali.jpg

 

 

 

Parfois, je réfléchis à cette merveille qu’est l’autoédition telle qu’elle est accessible à tous aujourd’hui et je me demande si cela vaut le coup de se professionnaliser, finalement.

 

Il y a quelque chose d’émouvant dans les premiers pas que chacun fait en autoédition, toute cette volonté, cette capacité à oser se lancer, cette détermination, cet enthousiasme.

 

Tant de gens ont fait le pas depuis que KDP a été mis en place par Amazon, petit à petit, des codes très proches de ceux de l’édition traditionnelle se sont mis en place et le do it yourself est de moins en moins bien vu pour ce qui est de la couverture des livres en particulier. Il faut que ça ait l’air pro, il faut que ce soit pro.

 

Et… au final, ça profite surtout aux graphistes, cette histoire-là, non ? Parce que nous sommes peu nombreux.ses à avoir un volume de ventes suffisant pour nous en vanter que ce soit avec une belle couverture créée par un pro ou sans belle couverture créée par un pro.

 

Je ne me lancerai sans doute plus dans la création d’une couverture mais je suis contente d’avoir démarré porté par mon joyeux amateurisme.

 

Et vous qui vous autoéditez ou qui rêvez d’écrire un livre, où en êtes-vous avec l’autoédition ?

 

 

 

Vous êtes libres de soutenir mon travail d'écrivaine indépendante en achetant mes livres

 

 

Sandra Ganneval, écrivaine indépendante

 Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité

 Abonnez-vous à

 ma chaîne YouTube

 Abonnez-vous à

 ma page Facebook

 Suivez-moi sur

 Twitter

 

 

 

 

 



 



28/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres