Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

"BANLIEUSARDS" ou l'erreur des financeurs français

 

 

 

Tellement de choses à dire sur ce film !


Je l'aborde du point de vue de son financement, je fais une comparaison avec le parcours de deux réalisatrices, Amandine Gay et Euzhan Palcy.


Puis, je vous parle du film.


Le récit est par beaucoup de côtés autobiographique. Ce qui paraîtra cliché à certains, comme cette guerre entre deux gangs de dealers, est tiré du vécu de l'auteur.


Il faut quand même se rappeler que la banlieue est diverse et multiple et que l'auteur en donne sa vision qui n'est pas celle de tous les banlieusards.

Banlieusards, le film de Kery James que personne ne voulait voir au cinéma :

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/banlieusards-le-film-de-kery-james-que-personne-ne-voulait-voir-au-cinema_fr_5da08ca9e4b06ddfc518d9aa

 

 

 

"Ouvrir la voix", d'Amandine Gay, le film autofinancé qui donne la parole aux femmes noires et suscite l'engouement :

 

https://www.huffingtonpost.fr/2017/10/10/ouvrir-la-voix-damandine-gay-le-film-autofinance-qui-donne-la-parole-aux-femmes-noires-et-suscite-lengouement_a_23233831/


Euzhan Palcy : "Nous n'étions pas sur les écrans, nous, les Noirs" :

 

https://www.franceculture.fr/cinema/euzhan-palcy-nous-netions-pas-sur-les-ecrans-nous-les-noirs

"Rue cases nègres", depuis 27 ans, rien n'a changé :

 

https://www.lexpress.fr/culture/cinema/rue-cases-negres-depuis-27-ans-rien-n-a-change_849740.html


Omar Sy, nègre magique de "Intouchables" :

 

https://motionxmedia.com/x/omar-sy-negre-magique-de-the-untouchables/

 

 

 

 

 

Sandra Ganneval, écrivaine indépendante

 Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité

 Abonnez-vous à

 ma chaîne YouTube

 Abonnez-vous à

 ma page Facebook

 Suivez-moi sur

 Twitter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



16/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres