Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

L'énergie des mots, 30 jours, 30 lives sur YouTube, 3


 

Deux personnes, que je connais via les réseaux sociaux, ont abordé avec moi deux problématiques liées à la façon dont ce qu'elles partageaient était perçu. On émet un message de son point de vue et l'autre le reçoit de son point de vue. Et cet échange peut être violent.

 

Je fais le parallèle avec la façon dont un roman peut être accueilli par les lecteurs en faisant référence à cette notion de télépathie entre auteur et lecteur évoquée par Stephen King dans "Ecriture, mémoires d'un métier."

 

 

 

Sandra Ganneval, écrivaine indépendante

      Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité

      Abonnez-vous à 

      ma chaîne YouTube

      Abonnez-vous à

     ma page Facebook

     Suivez-moi sur

     Twitter

 

 

 

 

 

 

 



28/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres