Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

"Le pouvoir de la colère des femmes", Soraya CHEMALY, 2018

Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous vous êtes mis.e en colère ?

 

Comment avez-vous exprimé votre colère ? Haut et fort ? Avez-vous dit que vous étiez en colère ? L’avez-vous ravalée au point d’avoir l’impression d’étouffer ? Avez-vous eu l’impression qu’elle vous rendait malade ?

 

Hommes et femmes sont inégaux face à la colère, c’est le constat que fait Soraya CHEMALY dans son livre « Le pouvoir de la colère des femmes ».

 

Les hommes ont le droit d’être en colère et de le montrer. La colère est, selon elle, le seul sentiment que l’on n’apprend pas aux femmes à exprimer mais à refréner, à contrôler.

 

Que faites-vous de votre colère, vous qui êtes une femme ? Et que fait-on de votre colère ? La sexualise-t-on en vous balançant un « Tu es belle quand tu es en colère. » ? Vous renvoie-t-on à vos hormones ? Selon votre âge, vous vous énervez sans doute parce que vous avez vos règles, à moins que ce ne soit la ménopause qui vous travaille.

 

La colère d’une femme est rarement légitime, une femme en colère est facilement qualifiée de folle, d’hystérique.

 

Pourtant, selon l’auteure, la colère est un bien précieux et les femmes doivent apprendre à se l’approprier et à l’utiliser car la colère est à la fois une arme et un outil.

 

Si cela vous dit d'entendre quelques réflexions au sujet de ce livre passionnant, c'est par ici ! Bonne soirée !

 

 


 

 

 

 

 

Sandra Ganneval, écrivaine indépendante

  Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité

  Abonnez-vous à 

  ma chaîne YouTube

  Abonnez-vous à

 ma page Facebook

 Suivez-moi sur

 Twitter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



08/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres