Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Qu'est-ce qu'il y a de vrai sur toi ?

kamila3.png
 
 
Il paraît qu’il y a des universaux de la beauté, il y aurait, en particulier, trois critères sur lesquels tout le monde tomberait d’accord. Le premier serait la symétrie, plus un visage est symétrique, plus il est considéré comme beau. Le second, c’est la qualité de la peau, plus la peau a l’air sain, plus le visage est considéré comme beau. Le troisième critère, c’est la jeunesse, on va plus facilement, spontanément, considérer qu’un visage jeune est beau.
 
 
La beauté est aussi liée à la culture. C’est une notion bien plus complexe qu’il n’y parait. Lorsque je regarde les élections de miss, cela me frappe à chaque fois, la beauté universelle tend vers un idéal de beauté européen aussi irréaliste soit-il puisque bien peu de femmes à travers le monde correspondent aux critères d’exigence de ce type de concours.

 
C’est quoi, une belle femme ?
 
La question de la beauté apparaît bien plus cruciale chez les femmes que chez les hommes. Même si l’on dit que de plus en plus d’hommes font attention à leur apparence et sont devenus la cible de la cosmétique, nous restons, nous les femmes, les principales utilisatrices de produits cosmétiques.
 
Et les femmes noires ou métissées sont championnes dans cette catégorie. Nous sommes les plus grandes consommatrices de produits cosmétiques.
 
 
Que ce soit pour notre peau ou pour nos cheveux. Nous sommes parfois dans la transformation, nous transformons nos atouts pour les conformer à des standards qui impliquent que nous en modifiions la texture ou que nous les cachions. Parfois, nous éclaircissons nos peaux, parfois, nous défrisons nos cheveux. Nous portons des perruques, des rajouts, des tissages. Ainsi nous tendons vers un idéal de beauté occidental. La peau claire et les cheveux raides apparaissant comme une norme, peut-être, en partie, tout simplement parce qu’ils sont les plus représentés à travers le monde de par la publicité et le cinéma, constituant une sorte d’idéal auquel on finit par se sentir contrainte de se conformer.
 
Mais des facteurs historiques entrent aussi en jeu. Une des grandes conséquences méconnue de l’esclavage transatlantique, c’est d’avoir interdit aux Noirs, désormais considérés comme des marchandises, des biens meubles corvéables à merci, de prendre soin de leur corps et de leurs cheveux. Plus de temps et plus d’outils disponibles pour cela. Petit à petit, ce qui faisait la fierté est devenu objet de rejet. Cette histoire a été examinée de manière amusante par Chris Ross dans un documentaire du nom de « Good Hair ». Il a eu l’idée de faire ce film lorsque sa petite fille s’est plainte de ne pas avoir de beaux cheveux, à savoir des cheveux raides, le film vise à expliquer comment elle et beaucoup d’autres en sont arrivées à penser cela.
 
 
La beauté est une notion complexe. J’aborde cette question dans mon roman « La Melly Touch ».
 
Vous découvrirez Mel, une jeune fille totalement prise dans ces modèles d’identification. Mel est hypersexualisée tout en ayant conservé une grande part d’innocence, elle transforme son corps au point que son petit ami puisse lui poser la question : « Qu’est-ce qu’il y de vrai chez toi ? » ; une question que posait Will Smith, dans un épisode du « Prince de Bel-Air », à l’une de ces conquêtes, tandis qu’au fil de l’épisode, elle perdait petit à petit tous les attributs qui faisaient qu’il avait voulu la séduire : yeux clairs (ses lentilles se faisaient la malle), cheveux raides (elle perdait sa perruque), poitrine généreuse (je ne sais plus comment il se rendait compte que « Wonderbra » était passé par là)…
 
 
Retrouvez les 3 premiers chapitres de "La Melly Touch" ici :
 
 
Merci de votre présence, merci de votre soutien à mon travail d'écrivaine indépendante. Si ce post vous parle, n'hésitez pas à le partager. 
 
 
 

Sandra Ganneval, écrivaine indépendante

 Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité

 Abonnez-vous à

 ma chaîne YouTube

 Abonnez-vous à

 ma page Facebook

 Suivez-moi sur

 Twitter

 

 

 

 

 

 

 
 


03/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres