Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

THUNBERG / RAOULT

Hier, c’était Greta Thunberg que les médias descendaient. Aujourd’hui, c’est Didier Raoult qui est dans la ligne de mire.

 

Greta Thunberg ne fait que reprendre ce que disent et répètent des scientifiques depuis des années à savoir que le climat se réchauffe et que cela représente un danger pour nous.

 

Didier Raoult a proposé de tester les gens, puis de les traiter avec un anti paludéen associé à un antibiotique, s’ils présentent les symptômes du COVID19, ce traitement vise à faire baisser la charge virale.

 

Il est vilipendé par ses pairs, par les médias, à la télévision, dans les journaux, sur le Net.

 

Les lobbys de l’agroalimentaire, des hydrocarbures et consort ont tout intérêt à ramener le discours de Greta Thunberg à sa personne, à ses « failles », afin d’en diminuer l’impact et les médias ont joué le jeu.

 

Dans le cas de Didier Raoult, les lobbys pharmaceutiques n’ont pas un réel intérêt financier à ce que la méthode qu’il propose fonctionne. Les deux médicaments qu’il préconise sont peu chers et connus depuis des décennies.

 

Pour résumer la situation actuelle, il y a dans notre pays pénurie de masques pour protéger les soignants et la population, il y a pénurie de blouses pour les soignants, il y a pénurie de respirateurs, il y a pénurie de lits hospitaliers, il y a pénurie de tests, il y a pénurie de médicaments.

 

Le but du confinement, c’est d’éviter de surcharger l’hôpital. C’est aussi de préserver les soignants. Ça ne marche pas si bien que ça, les hôpitaux sont surchargés, les soignants sont contaminés, épuisés et dégoûtés.

 

Si le traitement du docteur Raoult, pris au bon moment, c'est-à-dire avant qu’il y ait détresse respiratoire peut faire diminuer la charge virale et permettre de désengorger les hôpitaux, pourquoi ne le généralise-t-on  pas ?

 

C’est quoi, cette étude « Discovery » dans laquelle le protocole tel qu’il a été défini à l’IHU de Marseille n’est pas appliqué ?

 

Chaque année, de nouveaux médicaments sont retirés du marché car, il s’avère qu’ils ont été mal testés et que seul l’argent qu’ils pouvaient rapporter a permis qu’ils soient mis en vente. Ces médicaments tuent des gens.

 

https://www.lanutrition.fr/se-soigner/quand-les-medicaments-tuent

 

Aujourd’hui, plutôt que de laisser les médecins faire leur travail qui consiste à soigner leurs patients, l’Etat semble avoir choisi de laisser les plus faibles mourir et de regarder les plus forts survivre.

 

On se croirait dans un film d’horreur mais c’est la réalité voulue par ceux qui nous gouvernent.

 

Quand j’apprends qu’une personne est morte du coronavirus, je ne peux pas m’empêcher de me demander : « Et si elle avait pris le traitement préconisé par l’IHU de Marseille, au bon moment, est-ce qu’elle serait encore de ce monde ? »

 

 

 

Sandra Ganneval, écrivaine indépendante

    Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité

    Abonnez-vous à 

    ma chaîne YouTube

    Abonnez-vous à

   ma page Facebook

   Suivez-moi sur

   Twitter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres